Le royaume de Monsieur Edhi

Réalisation

de Amélie SAILLEZ - Belgique - 2011 - 1h25min

Pitch

Un regard posé sur les conditions sociales au Pakistan, et particulièrement celle des femmes, de la santé et de l'enfance, au travers de la lutte d'un couple hors du commun: Abdul Sattar Edi et son épouse Bilkis. Ils ont créé et construit durant soixante ans le réseau d'assistance sociale le plus efficace du pays. Non-gouvernementale et soutenue par des particuliers donateurs et par des bonnes volontés, la Fondation Edhi regroupe 350 centres d'urgence, 22 hôpitaux, 4 asiles et 4 orphelinats. Elle est souvent le seul recours des pakistanais.

voir la fiche technique

Equipe du film :

  • : Amélie SAILLEZ
  • : Tone ANDERSEN
  • : Carlos PRIETO
  • : Stéphanie LIPPENS (43 Films)
  • : 43 Films
  • : Thierry DETAILLE (WIP-CBA)
  • : Ventes CBA/WIP Sales

Contacts Producteur & Distributeur :

  • : 43 Films
  • : 80, rue Joseph Bens B-1180 Bruxelles 43films@gmail.com www.43films.wordpress.com
  • : +32 475 - 434 340
  • : Stéphanie LIPPENS

  • : Ventes CBA/WIP Sales
  • : Avenue des Arts, 19F B-1000 - Bruxelles ventes-cbawip-sales@skynet.be www.ventes-cbawip-sales.be
  • : +32 477 - 61 71 70 / Fax: +32 4 - 340 10 41
  • : Thierry DETAILLE

Informations techniques :

  • Couleur
  • Long metrage
  • Français

Bandes annonces et photos

Ils en parlent

  • Cinergie.be

    Cinergie.be

    En filmant les époux Edhi, à la tête d'un réseau d'assistance sociale hors norme, Amélie Saillez remporte le premier prix "Télérama" au Fipa. (suite)

    Amélie SAILLEZ, Cinergie.be

A propos de Amélie SAILLEZ

Affiche

Le royaume de Monsieur Edhi

notes

0/10

Actualités

inscription à la newsletter

Vos avis et commentaires

  • Myriam au sujet de :

    Snoezelen, un monde en quête de sens

    0/10

    Je voulais ajouter que le monde de la petite enfance, d'une autre manière, a également besoin de cette tendresse et de ce temps "à 100%" dans la découverte de l'autre...
    Les choses avancent, en partie grâce à des films comme celui-ci... Merci !