André Renard : trois moments d'un parcours syndical

Réalisation

de Jérôme LAFFONT - Belgique - 2011 - 0h54min

Pitch

A travers le parcours du syndicaliste liégeois, André Renard, le film explore l’histoire du mouvement ouvrier belge des années trente jusqu’à la Grande Grève de l’Hiver 1960. De la création de la FGTB, en passant par son rôle de meneur de grèves durant l’occupation et de leader syndical dans les évènements de la Question Royale, le film dresse le portrait politique d’un homme engagé et interroge la politique fédéraliste du syndicaliste qui a conduit à de profonds bouleversements institutionnels en Belgique.

voir la fiche technique

Equipe du film :

  • : Jérôme LAFFONT
  • : Alain MOHY
  • : Loïc VILLIOT
  • : Roberto AYLLON
  • : Omar PEREZ
  • : Renaud BELLEN
  • : Sandra DEMAL (Gsara)
  • : GSARA-DISC

Contacts Producteur & Distributeur :

  • : GSARA-DISC
  • : Rue du Marteau, 26 B-1210 Bruxelles info@gsara.be www.gsara.be
  • : +32 2 - 250 13 10- Fax : +32 2 - 217 29 02
  • : Sandra DEMAL

Informations techniques :

  • Couleur
  • Moyen metrage
  • Français

Bandes annonces et photos

Ils en parlent

  • La Libre

    La Libre

    André Renard, harangueur de foule

    Bien rares sont les apparitions du leader syndical et fondateur du Mouvement populaire wallon (MPW). Les caméras ne le saisissent que furtivement, le plus volontiers haranguant la foule à la tribune. Rien d’intimiste, rien de l’homme privé : on savait encore, à cette époque, s’effacer totalement derrière ce qu’on jugeait être sa mission (lire la suite)

    P.V., La Libre

A propos de Jérôme LAFFONT

Affiche

André Renard : trois moments d'un parcours syndical

notes

0/10

Actualités

inscription à la newsletter

Vos avis et commentaires

  • Myriam au sujet de :

    Snoezelen, un monde en quête de sens

    0/10

    Je voulais ajouter que le monde de la petite enfance, d'une autre manière, a également besoin de cette tendresse et de ce temps "à 100%" dans la découverte de l'autre...
    Les choses avancent, en partie grâce à des films comme celui-ci... Merci !